Les personnages permanents

   Blake Carrington

     Blake Carrington apparaît dans tous les épisodes de Dynasty et dans le téléfilm La Réunion. C'est d'ailleurs le seul personnage de la série à n'avoir jamais été absent une seule fois. Il figure également en tant qu'invité dans 4 épisodes de The Colbys: 2, 4, 7 et 18.

Blake est incarné par John Forsythe, de son véritable nom John Lincoln Freund, né le 29 janvier 1918 à Peen's Grove, dans le New Jersey. Fils d'un homme d'affaires influent à Wall Street qui s'opposera un temps à sa carrière, il commence par faire des dramatiques à la radio avant d'être engagé par la Warner Bros. Son parcours est interrompu brutalement - mais temporairement - à cause de la seconde guerre mondiale (il s'engage dans l'armée de l'air). Après la guerre, il aide à la création de l'Actor's studio et entame avec succès une longue carrière télévisuelle avec à son palmarès Bachelor Father, Drôle de dames (c'est lui qui a assuré la voix originale du fameux Charlie) et bien sûr Dynasty qui lui apportera une renommée internationale.
       Il nous a quittés le 1er avril 2010 à Santa Ynez, à l'âge de 92 ans.

 

Krystle Grant Jennings Carrington

 Krystle Carrington apparaît dans 204 épisodes de Dynasty : 1 à 198, 201 à 206 et dans le téléfilm la Réunion.

     Linda Evans, de son vrai nom Evanstad, prête ses traits à Krystle tout au long de la série. Elle est née le 18 novembre 1942 dans le Connecticut, à Hartford très précisément, au sein d'une famille très modeste. Pour pouvoir aider sa mère qui est veuve, Linda se lance très tôt dans le monde du travail et fait sa première apparition télévisée dans un épisode de the bachelor father avec John Forsythe, son futur mari dans Dynasty. Elle devient ensuite l'une des vedettes de la grande vallée où elle joue aux côtés de Barbara Stanwyck, puis s'éclipse durant des années, suite à son mariage avec John Derek. Après son divorce, elle annonce publiquement son intention de retravailler et les chaînes de télévision américaines s'empressent de lui chercher un rôle. CBS fait même écrire à son attention une série inspirée du film Géant qui s'intitulera... Dallas. Elle est finalement écartée du projet et, ironie du sort, ABC l'engage deux ans plus tard à la place d'Angie Dickinson pour jouer dans Dynasty... la série concurrente de Dallas.

 

Alexis Morell Carrington Colby Dexter Rowan

Alexis Colby apparaît dans 210 épisodes de Dynasty : 16 à 117, 119 à 200, 203 à 205, 209, 210, 212, 214 à 216, 219, 220 et dans le téléfilm la Réunion.

 Joan Collins, actrice d'origine d'anglaise, est née le 23 mai 1933 à Londres. Sa carrière s'annonce vite comme étant très prometteuse et à vingt-ans elle est engagée aux Etats-Unis pour jouer dans un peplum au budget assez important, la terre des pharaons, puis cinq ans plus tard, on lui propose le rôle de Cléopâtre dans le film du même nom. Mais le budget va tellement augmenter durant la pré-production qu'on lui préférera au final Elizabeth Taylor, actrice bien plus connue. Le film ne sera pas pour autant rentable et beaucoup d'acteurs seront renvoyés de la MGM, et notamment Joan Collins qui devra rentrer en Angleterre. Elle enchaînera navets sur navets, dont certains films vaguement érotiques, et fera parfois des apparitions dans des séries télévisées américaines comme Star Trek, Batman, Starsky et Hutch et surtout l'île fantastique où elle joue le temps d'un épisode le rôle de ... Cléopâtre. C'est sur ce rôle qu'Aaron Spelling et son équipe la remarquent et décident de l'engager pour jouer la femme de Blake Carrington dans leur nouvelle production qui peine à faire de l'audience. Elle y excellera, sauvant ainsi la série du naufrage annoncé, et deviendra internationalement reconnue. Depuis la fin de Dynasty, elle joue essentiellement les "guest stars" dans diverses séries comme Brentwood ou encore Femmes de footballeurs.

 

Steven Daniel Carrington

    Steven Daniel Carrington a vingt-trois ans, c’est un fort beau garçon et il est  homosexuel. Du point de vue humain, il est absolument parfait : intelligent, sensible, artiste, ouvert, gentil, cultivé, courageux, et très écolo... ce qui en fait l’ennemi tout  désigné de son pollueur de père, de surcroît homophobe ! Ils ne cessent donc de s’affronter sur presque toute la durée du feuilleton, jusqu’à ce que Steven se convertisse  aux vertus du pétrole pas cher (pour les Américains) et de la gestion à poigne d’un club de football, alors que son père, mettant de l’eau dans son vin, va  jusqu’à recevoir à dîner Luke Fuller, l’unique amant, d’ailleurs très convenable lui aussi, que connaîtra son  fils sur toutes ces années. Steven va devenir dès le premier  jour l’ami de sa belle-mère  Krystle. Lui et sa sœur Fallon s’aiment énormément. En  revanche, il ne va jamais aimer  son frère aîné, perdu puis retrouvé, Adam. Étant donné qu’Adam est aussi fraternel que  Caïn, aussi avenant qu’une épidémie de peste bubonique, on le comprend... Steven,  nous l’apprenons à l’épisode 9, a reçu ce prénom, plutôt que celui de son père, en souvenir de son grand-père maternel, que nous ne verrons jamais et dont nous ignorerons tout.
     Al Corley, né Alford Corley le 22 mai 1956 à Waynesville, dans le Missouri, interprète Steven jusqu’au trente-sixième épisode. Très beau garçon, il avait, pour payer ses études de comédie, travaillé comme portier au célèbre Club 54, qui a fait l’objet d’un film avec Ryan Phillippe. Il possède à la fois la douceur et l’énergie du Steven tel que le concevaient au départ les scénaristes. L’acteur, chose exceptionnelle dans la profession, avait aussi l’intelligence et l’intégrité qui lui ont permis de quitter le feuilleton de sa propre volonté lorsque les dérives du scénario ont gravement affecté son personnage en l’affadissant notablement. Al Corley a tenté alors, avec l’appui d’un producteur allemand, et avec un succès mitigé, de faire une carrière de chanteur : sa chanson Square rooms (1984) est classée numéro 1 en mars 1985 ; Cold dresses sera numéro 5, et Face to face aura encore du succès en 1986. Au total, trois 33-Tours et quelques 45-Tours. Et puis, alors que les producteurs de Dynasty l’avait remplacé par Jack Coleman pour le rôle de Steven, ils l’ont rappelé neuf ans plus tard pour le tournage de La réunion. Péripétie assez ridicule, il faut bien l’avouer. Avant d’être engagé pour Dynasty, Al Corley avait fait un peu de télévision, et un seul film au cinéma, Squeeze play, en 1980, sous son vrai nom d’Alford Corley. Il fera huit films après, sera aussi assistant-réalisateur pour un film allemand, et producteur pour cinq films, dont Drowning Mona (Mais qui a tué Mona ?), avec Danny DeVito.

         Le personnage de Steven avait connu une éclipse de l’épisode 37 à l’épisode 45 – sans doute le temps de dénicher un acteur de remplacement. Jack Coleman, l’heureux élu, né le 21 février 1958 à Easton, en Pennsylvanie, n’avait aucune ressemblance avec Al Corley. Pas encore rodés à cette forme de cynisme qui permet de remplacer un interprète par n’importe qui sans aucun souci de la vraisemblance, les producteurs se sont efforcés de justifier ce changement d’aspect physique par un prétexte néanmoins « bateau » : un accident suivi d’une opération de chirurgie esthétique. Ils prendront moins de gants avec Fallon et Amanda ; pour Amanda, peu importe, le personnage avait vite perdu de son intérêt, mais Fallon était plus nuancée, plus intéressante.
        Après trois apparitions fugitives en vue d’habituer le public au nouvel interprète, Jack Coleman fait son entrée à l’épisode 46 (de dos!). Le personnage de Steven disparaît à l’épisode 197, laissant une lettre où il annonce son désir de vivre sa vie ailleurs et autrement. Cette lettre, son frère Adam la trouve et la détruit, par pure méchanceté, si bien que nul n’en aura connaissance. Jack Coleman n’avait pas fait de cinéma avant Dynasty, mais il avait interprété Danny Zucko dans la comédie musicale Grease, jouée au début des années 80 à Broadway, puis il avait tenu un rôle dans Des jours et des vies, la série télévisée, à l’âge de 23 ans, Après Dynasty, où il aura tenu 149 épisodes, il tourne quelques téléfilms, sept films de cinéma, et diverses séries télévisées dont
Heroes (2006) qui lui permet de retrouver une relative notoriété. Comme précisé plus haut, il ne revient pas dans
La réunion.

         Il est présent dans 185 épisodes de Dynasty : 1 à 36, 46, 50, 51, 53 à 198, et quitte le feuilleton avant la fin, pour revenir dans le téléfilm La réunion. Il apparaît par ailleurs dans le 18ème épisode de The Colbys.
 

Adam Alexander Carrington/ Michael Torrance

      Adam Carrington est l’aîné de la famille. À l’âge d’un an, il a été enlevé  par une femme déséquilibrée qui venait de perdre son fils, sa belle-fille et  son  petit-fils dans un accident. Adam n’a jamais été retrouvé, et la ravisseuse lui a laissé croire qu’elle était sa grand-mère. Devenu adulte, exerçant comme  avocat dans le Montana, plutôt salaud avec les faibles et avec les filles (il a même un viol sur la conscience), et conservant des séquelles de la drogue  qu' il  a prise dans sa prime jeunesse, Adam apprend sa véritable identité  lorsque  sa prétendue grand-mère, à l’article de la mort, lui avoue la vérité. Il  va dès lors s’imposer comme ayant-droit chez les Carrington. Il sera l’homme  de tous  les coups fourrés, aimera sa mère Alexis mais détestera son père Blake, le  trahissant plusieurs fois. Jamais Steven ni Fallon ne lui feront  confiance, à juste  titre : il va même tenter d’assassiner Jeff, le mari de sa  soeur ! Sa conversion  au Bien sera aussi tardive que peu vraisemblable, puisqu’elle n’aura lieu que  pour les nécessités d’une conclusion optimiste, dans l’épisode final, La réunion.
       Adam Carrington, qui apparaît d’abord sous le nom de Michael Torrance, est interprété par Gordon Thomson, né le 3 mars 1945 à Ottawa, au Canada. C’est dans ce pays qu’il débute en 1969 ; il y tourne quatre films et trois séries télévisées avant la troisième saison de Dynasty. Il continuera d’alterner cinéma et télévision, mais ne sera pas rappelé pour reprendre son rôle d’Adam lors du tournage de La réunion : les producteurs engagent un autre acteur, Robin Sachs, né le 5 février 1951 à Londres, qui a surtout fait de la télévision, mais qu’on a vu ensuite, notamment, dans The lost world, de Steven Spielberg, et dans Ocean’s eleven, de Soderbergh.

      Adam Carrington apparaît dans 182 épisodes de Dynasty : 38 à 122, 124 à 220, dans 3 épisodes de The Colbys: 5, 6 et 9, et dans la Réunion.

 

Jeffrey "Jeff" Colby

      Neveu de l'une des personnalités les plus influentes de Denver, Jeff Colby est un jeune homme ambitieux qui rêve d'une carrière politique au sein du parti Républicain. Cependant, son oncle Cecil a d'autres desseins pour lui: prendre sa relève à la tête de la ColbyCo, sa société de pétrole, et épouser la fille de son rival dans le milieu, Fallon Carrington. Jeff étant amoureux d'elle depuis des années, cela ne lui déplaît nullement, jusqu'au moment où il réalise que cette dernière a accepté cette union dans le seul but d'aider son père à qui Cecil promet de prêter main forte dans ses affaires si le mariage a lieu. Il commence alors à songer au divorce, mais Fallon tombe enceinte et il décide finalement de rester à ses côtés. Après la mort de son oncle, Jeff hérite de la moitié de sa compagnie, tandis que la nouvelle femme de Cecil (et accessoirement, mère de Fallon), Alexis, hérite de l'autre moitié. Leur cohabitation dans les affaires ne dure pas longtemps, en grande partie à cause des manigances de son beau-frère Adam, qui tente de l'empoisonner pour se débarrasser de lui. En conséquence, Jeff part travailler à la Denver Carrington. Son mariage avec Fallon finit aussi par voler en éclat, notamment à cause des aventures extra-conjugales de sa compagne, et il obtient le divorce. Néanmoins peu après, tous deux réalisent leur erreur et envisagent un remariage: le destin ne leur en laissera pas le temps car Fallon perd la mémoire et disparaît dans la nature. Un an plus tard, sa tante Constance Colby lui lègue cinquante pour cents de sa compagnie, la Colby Entreprises, située à Los Angeles, les autres cinquante pour cents appartenant à son frère, Jason Colby, qui s'avère être en fait le père de Jeff. Secrètement, sa mère Francesca avait eu une aventure avec Jason, bien qu'étant mariée avec le troisième frère de la famille, Philip (disparu durant la guerre du Vietnam). Jeff part donc pour Los Angeles, où il retrouve son ex-femme, à présent mariée... à son cousin, Miles. Fallon retrouve assez vite la mémoire et quitte Miles pour retrouver Jeff. Ce second mariage n'est pas plus une réussite que le précédent et une nouvelle séparation a lieu, après que tous deux sont revenus vivre à Denver. Jeff se lance ensuite dans une aventure suivie avec Samantha Josephine, l'ancienne épouse de son beau-frère Steven, mais sa passion toujours vivace pour Fallon met un frein à cette histoire. Son divorce ave celle-ci n'ayant pas été - apparemment - prononcé, les deux amants se retrouvent une troisième fois hors coulisses (le téléfilm la Réunion est plus que vague à ce sujet).

        Jeff Colby apparaît dans 166 épisodes de Dynasty : 3 à 7, 11 à 125, 154, 166 et 177 à 220, dans l'intégralité de The Colbys, et dans le téléfilm La Réunion.

        Né le 18 avril 1956 à Minneapolis (Minnesota), John James (de son vrai nom John James Anderson) est surtout connu pour sa participation à Dynasty, et à son spin-off les Colby. Après la fin de la série, il prend une retraite anticipée afin de se consacrer à l'éducation de ses enfants. Il reviendra au petit écran 10 ans plus tard pour participer au soaps As the world turns (de 2003 à 2004 puis en 2008) et All my children (de 2006 à 2007).

 

 
Fallon Carrington Colby/ Randall Adams

       Fallon Carrington, au prénom curieux, est la fille aînée de Blake et d’Alexis. Lorsque Dynasty commence, Fallon a vingt-quatre ans. Fascinée par le pouvoir, elle vénère son père, qui est son idole, et ne rêve que d’épouser un homme qui soit la réplique de celui-ci. C’est pourquoi on la voit jeter son dévolu sur Cecil Colby, le faux ami de Blake ; mais Cecil finira par épouser... sa mère Alexis, quelques minutes avant de mourir ! Alexis, qui hérite, en deviendra richissime séance tenante, ce qui va la rendre, pour le moins, l’égale financière de son ancien mari, et lui permettre de lui empoisonner la vie – son rêve à elle. Fallon devra se rabattre sur le neveu de Cecil, Jeffrey, un ami d’enfance, personnage qui semble au départ insignifiant, mais qui va se révéler le modèle des jeunes hommes convenables, droits et loyaux, gagnant ainsi la faveur du public. Ils vont se marier puis divorcer deux fois. Fallon est plus que délurée : au début, elle frise la nymphomanie, au grand désespoir de son père, qui ne peut même pas se consoler avec son fils Steven puisque celui est homosexuel.
       C’est Pamela Sue Martin, née le 5 janvier 1953 à Westport, dans le Connecticut, qui joue le rôle de Fallon entre les épisodes 1 et 88 (elle apparaît également en flashback dans les épisodes 90 et 102, sans être créditée). Vive, énergique, dotée d’une grande personnalité, elle y excelle. Elle est âgée de 27 ans au début du feuilleton, ayant tourné six films au cinéma, le premier étant L’aventure du Poséidon, neuf ans plus tôt. Elle n’en fera plus que trois par la suite ! Et son dernier téléfilm remonte à 1990, si l’on excepte une ou deux « apparitions » et une émission spéciale sur Dynasty en 2001. C’est dire que son rôle ne lui aura guère valu d’avantages. Elle a cependant été scénariste et productrice associée d’un film, Torchlight, en 1984, où elle retrouvait le premier interprète de Steven Carrington, Al Corley.

 Pamela Sue Martin quitte le feuilleton de son propre chef, semble-t-il, après avoir tourné 89 épisodes. Pendant quelque temps, son personnage est censé avoir disparu dans une crise d’amnésie. Mais il était nécessaire de le ramener, car Fallon avait un mari et un enfant ! L’actrice qui prit la succession, Emma Samms (née Sammuelson), ne convenait guère à ce rôle, et ne possédait aucune ressemblance physique avec la première Fallon. On ne se donna même pas la peine de lui attribuer une coiffure et une couleur de cheveux identiques ! Beaucoup moins vive que Pamela Sue Martin, il fallut édulcorer son personnage pour l’adapter à l’interprète, et Fallon y perdit, notamment, sa nature volage. Elle fit sa « rentrée » dans l’épisode 115, après vingt-quatre épisodes d’absence, mais sa nouvelle éclipse en direction du feuilleton Les Colby fit qu’en fin de compte, Emma Samms ne joua que dans 56 épisodes, sans compter le téléfilm de fin. Née le 28 août 1960 à Londres, la carrière télévisuelle de cette dernière est néanmoins plus importante. Outre General Hospital, on a pu l'apercevoir dans Models Inc (autre production d'Aaron Spelling) et dans une flopée de téléfilms souvent rediffusés.

     Fallon Carrington apparaît dans 145 épisodes de Dynasty : 1 à 88, 115, 117 à 125, 135, 149, 154, 177 à 220 (sans compter les deux apparitions en flashback des épisodes 90 et 102), dans les 49 épisodes de The Colbys, ainsi que dans le téléfilm la Réunion.
 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site