La Réunion
(Chaque photo est extraite de l’épisode qu’elle illustre) 

 
      Deux ans et demi se sont écoulés depuis la fin de Dynastie et après un âpre procès les ayant opposé pour savoir qui détiendrait les droits de la série, le producteur Aaron Spelling et les créateurs Esther et Richard Shapiro finissent par se mettre d'accord pour proposer à ABC un téléfilm qui mettrait un point d'orgue plus satisfaisant à 11 années de luttes acharnées entre les Carrington et les Colby.
     En effet, la série s'était arrêtée d'une bien sinistre façon: tandis que Krystle était plongée en plein coma, Blake gisait dans sa maison, grièvement blessé à cause d'un policier véreux, Alexis et Dex avaient fait une chute de plusieurs mètres à l'hôtel Carlton et enfin Fallon et Krystina étaient prisonnières d'une mine cachée dans la demeure familiale. On était en droit d'attendre mieux!
     Malheureusement, les producteurs étaient bien décidés à relancer la série avec ce téléfilm, et tout fut mis en place pour créer une nouvelle histoire au lieu de prolonger - et surtout terminer - celle de la saison 9. Le résultat est donc décousu et plutôt que d'expliquer en détails ce qui s'est passé depuis le dernier épisode (on ne saura même pas au final si Dex a survécu ou non, ou si Sable a pu mener sa grossesse à terme), on s'attarde sur de nouveaux personnages, au demeurant peu passionnants... A l'exception notable de Jeremy Van Dorn qui est un méchant plutôt convaincant, fort heureusement. Côté casting, on regrettera le choix des acteurs qui interprètent les enfants de Blake: Steven est à nouveau campé par Al Corley, alors qu'on avait expliqué que Steven avait changé de visage après une opération de chirurgie esthétique, Fallon est jouée par Emma Samms, qui a bien moins marqué le rôle que l'avait fait Pamela Sue Martin et enfin, Gordon Thompson est remplacé avec moins de panache par un nouveau venu, Robin Sachs, dans le rôle d'Adam. On notera aussi que l'intérieur du manoir familial n'a plus rien à voir avec celui de la série, ce dernier étant plus classieux et élégant. Le thème musical, qui a rythmé toutes les saisons du feuilleton, est quant à lui toujours présent. En ce qui concerne l'histoire, malgré le manque de lien avec la dernière saison, il faut avouer que la vitesse d'exécution des intrigues, assez inhabituelle, est un atout majeur, et évite d'être trop regardant ou trop critique.

     Ce qui fait finalement l'intérêt de cette Réunion, c’est la valeur de conclusion (quand bien même incomplète) qu’elle apporte à onze années d’histoire.



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site