Retrouvez ici les interviews exclusives des scénaristes Edward DeBlasio, Camille Marchetta, Diana Gould, William Bast et Paul Huson et des acteurs Gordon Thomson, Katy Kurtzman, Terri Garber et Richard Lawson.
 
 
 
EDWARD DEBLASIO
Edward DeBlasio est le scénariste le plus prolifique de la série, on lui doit pas moins de 94 scripts sur les 218 écrits pour la série. Il est arrivé dès la première saison, remplaçant Chester Krumholz qui avait été engagé pour travailler avec Esther & Richard Shapiro afin de les aider à developper la série avant de partir suite à une mésentente avec le couple. A partir de la saison 2, les Shapiro et Edward DeBlasio laissent le développement de la série aux soins de Eileen et Robert Pollock. Les Shapiro supervisent néanmoins la série tandis que Edward DeBlasio aide les Pollock dans leur travail, tout en écrivant les dialogues de la plupart des épisodes.
Edward DeBlasio a commencé sa carrière en écrivant des articles pour les magazines Modern Screen et Photoplay et en interviewant des vedettes telles que Elvis Presley, Rock Hudson, Sofia Loren, Tony Curtis, Janet Leigh, Bobby Darin et bien d'autres. Il a également écrit un ouvrage intitulé All about the Beatles dédié au groupe mythique des années 60 et 70. Il se lance ensuite dans l'écriture de séries pour la télévision avec East Side / West Side avec l'aide de sa femme, Irene, qui lui fournit le sujet : une étudiante qui se prostitue afin de subvenir aux besoins de son bébé et à qui on retire la garde de celui-ci lorsque son activité est découverte par les services sociaux. Par la suite, il écrit des scripts pour de nombreuses séries à succès telles que le Virginien, Bonanza, les rues de San Francisco, et surtout Sergent Anderson avec Angie Dickinson pour lequel il a été aussi producteur. Cette série a fait date aux Etats-Unis car c'était l'une des premières à mettre en scène une femme dans un rôle d'action. Drôles de dames, dans un registre moins sérieux, est largement inspiré de cette série. Après avoir écrit surtout des séries policières pendant près de 20 ans, Edward DeBlasio consacre quasiment une décennie à écrire pour Dynasty, qu'il quitte en 1988 afin de produire la troisième saison de la série Dans la chaleur de la nuit. Il termine sa carrière en participant à l'écriture de deux téléfilms dont Dynasty : la Réunion en 1991.
Edward DeBlasio nous a malheureusement quittés en février 2015, un peu plus d'un an après notre interview.


Nous remercions tout particulièrement Irene DeBlasio sans qui cette interview n'aurait pas pu se réaliser.
How did you get hired to write for Dynasty in 1981?
In 1981 I had just finished working on a television show called Paris, starring James Earl Jones as a police commissioner. The  show was being executive produced by Steven Bochco [note: executive producer of L.A. LawNYPD Blue...] and ratings were too  low.  The show stopped production after about 16 episodes. My agent, William Morris Talent Agency, received  10 or so requests from different television shows for me to join their creative teams.  I set about reading all the pilots and my decision came  to rest on two projects. I could chose only one. I really wanted to take the show called Mike Hammer (another  cop show - which I always enjoyed writing for) or a project named OIL.  My wife and the agent both urged me to take OIL (later, renamed Dynasty) for a change of pace. They also realized I had developed a small reputation for writing women.  I was reluctant at first, saying I don't like soap operas and don't really want to write for one. Then I met Richard and Esther Shapiro and Aaron Spelling.  I knew I was in the right place. We felt an immediate warmth and knew the chemistry between us would work. Incidentally, there was never a set number of years that Dynasty would remain on the air.  Renewals were made a year at a time depending upon the ratings. 
Comment avez-été engagé pour écrire dans Dynasty en 1981?
En 1981 je venais de terminer de travailler sur une série intitulée Paris, avec James Earl Jones qui jouait le rôle d'un commissaire de police. La série était produite par Stven Bochco [note: producteur délégué de La loi de Los Angeles, New York Police Blues...] et les taux audiences étaient trop bas. La production de la série a été stoppée au bout de 16 épisodes. Mon agent, William Morris Talent Agency, a reçu environ 10 demandes de différentes séries télévisées qui me demandaient de rejoindre leurs équipes de créatifs. J'ai lu tous les scripts des épisodes pilotes et ma décision s'est arrêtée sur deux projets. Je ne pouvais en choisir qu'un. Je voulais vraiment prendre la série Mike Hammer (une autre série polcière - genre pour lequel j'ai toujours adoré écrire) ou un projet appelé OIL. Ma femme et mon agent m'ont poussé à prendre OIL (qui fut renommé plus tard Dynasty) pour changer un peu. Ils avaient aussi réalisé que j'avais acquis une petite réputation en écrivant des rôles de femmes. J'étais réticent au début, je disais ne pas aimer les soap operas, et je ne voulais pas franchement en écrire un. Puis j'ai rencontre Richard et Esther Shapiro ainsi que Aaron Spelling. Là j'ai su que j'étais au bon endroit. Nous avons immédiatement ressenti de la chaleur entre nous et j'ai su que notre alchimie fonctionnerait bien. Au demeurant, il n'y a jamais eu d'années où Dynasty était sûr de rester à l'antenne. Les renouvellements se faisaient pour un an selon les taux d'audience.

Your involvement in the show changed during the tenure of the show. During the first season, you were executive story editor, then you became executive script editor from season 2 to season 5 and you eventually became a producer from season 5 to 8. What was the specific nature of each task? 
These with levels and grades according to the terms of contracts and the rules of the writers guild -- the typical union contracts which writers don't really understand.  I had a step deal with Dynasty -- with increases in basic salary plus whatever number of scripts I wanted to write. I received the producer credit when Camille Marchetta came aboard -- she insisted upon the credit because she had come over from Dallas and had worked in that capacity. The Shapiros felt it would be unfair if she were to have a writer-producer credit unless they gave us equal billing.
Votre implication a changé pendant la durée du feuilleton. Lors de la première saison, vous étiez consultant délégué de l'adaptation puis pendant les saisons 2 à 4 vous étiez consultant délégué du scénario et enfin sur les saisons 5 à 8 vous étiez producteur. A quoi correspondait chacun de ces postes?
Ces postes correspondent à des niveaux et des grades fixés selon les termes des contrats et les règles du syndicat des scénaristes - - des contrats syndicaux typiques que les scénaristes ne comprennent souvent pas bien. J'avais un contrat évolutif sur Dynasty - - avec des augmentations de mon salaire de base sans compter les suppléments par script que je voulais écrire. J'ai reçu le titre de producteur quand Camille Marchetta est arrivée - - elle a insisté pour avoir ce titre parce qu'elle venait de Dallas et avait occupé ce poste. Les Shapiro ont trouvé que ça aurait été injuste de lui donner un titre de productrice-scénariste à moins que l'on nous verse le même salaire.

You wrote a huge number of scripts (94), including the first and last of each season and those which introduced new important characters. Why was it always you who were in charge of writing the scripts of these key episodes? 
For the sake of continuity, the Shapiros insisted that I write the first episode of each season as well as the cliff-hanger finale. The Shapiros, the Pollocks and I often sat together working out the twists and turns of each episode. We realized the  importance of introducing new characters. The introduction of Alexis was a good example.  When she strode into the courtroom in the black and white suit wearing a hat and veil covering her face, we had not cast the character yet. Sofia Loren wanted to play Alexis but her demands were too high. The casting director looked at dozens of women but nobody seemed right for the part. At one point someone mentioned Joan Collins and there was a collective "YES".  The line producer called her agent and was told that Joan was on holiday in Marbella.  When she was finally contacted, she was asked if she would like to read for the role. Apparently she answered that she "doesn't read for any role.  "I either have the part or not!" And so, Alexis was born.
Vous avez écrit un grand nombre de scripts (94), y compris le premier et le dernier de chaque saison et ceux introduisant les nouveaux personnages importants. Pourquoi est-ce que c'était toujours vous qui vous occupiez d'écrire les scripts de ces épisodes clés?
Par souci de continuité, les Shapiro ont insisté pour que ce soit moi qui écrive le premier épisode de chaque saison de même que l'épisode final avec le cliffhanger. Les Shapiro, les Pollick et moi nous asseyions souvent pour travailler sur les rebondissements et les tournures de chaque épisodes. Nous avons réalisé l'importance d'introduire de nouveaux personnages. L'introduction d'Alexis était un bon exemple. Quand elle avait marché à grand pas dans la cour de justice habillée d'un costume noir et blanc et coiffée d'un chapeau et d'une voile qui couvrait son visage, nous n'avions pas encore distribué le rôle. Sofia Loren voulait jouer Alexis mais ses demandes étant trop chères. Le directeur du casting a cherché une dizaine de femmes mais aucune ne semblaient coller au rôle. A un moment donné quelqu'un a mentionné Joan Collins et il y a eu un "OUI" collectif. La productrice exécutive a appelé son agent et a appris que Joan était en vacances à Marbella. Quand on a pu la joindre, on lui demandé si elle voulait bien passer une audition. Apparemment, elle aurait répondu qu'elle ne "passait pas d'audition. J'ai le rôle ou je ne l'ai pas!" Et ainsi, Alexis était née.

After the first season, the writing credits were divided between "story" and "teleplay". Does it mean that you had any influence in the writing process of the storylines? Was it different in season 1 when there wasn't such credits? 
Bob and Eileen Pollock had been successful plotters on General Hospital and were experts in the soap opera plotting business. My forte has always been dialogue. When we realized the impact of having such a huge hit, it was decided that the Pollocks could bring their talents to the show. We blended arcs and storylines with great respect for one another's input. We worked well as a team.
Après la première saison, les citations au générique concernant les scénarios étaient divisés entre "responsables de l'adaptation" et "responsables du script". Est-ce que cela veut dire que vous n'aviez aucune influence sur l'écriture des histoires en elles-mêmes? Etait-ce différent dans la saison 1 où il n'y avait pas de tels crédits?
Bob et Eileen Pollock avaient eu beaucoup de succès lorsqu'ils avaient créé des intrigues dans Hopital Central et ils étaient des experts dans le domaine de la création d'intrigues de soap opera. Mon point fort avait toujours été les dialogues. Quand nous avons réalisé l'impact d'avoir un tel succès, il a été décidé que les Pollock pourrait amener leurs talents sur la série. Nous avons associé des arcs narratifs et des histoires avec un très grand respect des apports de chacun. Nous fonctionnions bien en équipe.

Chester Krumholz was also credited as executive story editor in the two episodes right after the pilot. Do you remember why he left so quickly?
I  did a rewrite of episode 4 to begin with but had no clue about [Esther & Richard Shapiro's] relationship with Chester Krumholz.  The Shapiros never explained it to me, they just reassured me and seemed to like and appreciate the job I was doing  -- they remained supportive during the entire eight years.
Chester Krumholz avait aussi le titre de consultant délégué de l'adaptation sur les deux épisodes qui ont succédé à l'épisode pilote. Est-ce que vous vous souvenez pourquoi il est parti si vite?
J'ai moi-même réécrit l'épisode 4 pour commencer mais je n'avais aucune idée des relations de [Esther & Richard Shapiro] avec Chester Krumholz. Les Shapiro ne me l'ont jamais expliqué mais ils m'ont simplement rassuré et semblaient apprécier le travail que je fournissais - - ils ont continué à me soutenir pendant la totalité des huit années.

You wrote a lot of police television dramas prior to Dynasty, how did  you approach the writing of a soap opera? Was it extremely different from what you used to write for? 
Character-driven stories have always interested me the most. As long as your characters are real, as long as people can relate to them whether flawed or seemingly perfect, that is half the battle. The only thing I don't like about soap operas is the never-ending quality. You feel, at times, that you're dragging your characters along forever, kicking the can down the road.  You also need to refresh the audience's memory of the recent past.  At times it's painful to keep within the parameters of the style.  We did introduce a new character each year who would fade away. We had Rock Hudson signed for one year, Ali MacGraw, James Farentino and Diahann Carroll to name a few. With police dramas you build around the crime, the detective work and the solution.  It's a fast pace -- you're into the crime, then you're out.
Vous avez écrit beaucoup de séries policières avant Dynasty, comment avez-vous abordé l'écriture d'un soap opera? Etait-ce extrêmement différent de ce que vous aviez l'habitude d'écrire?
Ce sont les histoires guidées par les personnages qui m'ont toujours le plus intéressées. Tant que les personnages sont réels, tant que les gens peuvent s'y attacher sans qu'ils aient trop de défauts ou qu'ils soient trop parfaits, vous avez remporté la moitié de la bataille. La seule chose que je n'aime pas dans les soap operas c'est le côté sans fin. Vous avez l'impression, à certains moments, que vous traînez les personnages pour toujours en vous contentant de suivre la route. Vous avez aussi besoin de raffraichir la mémoire des téléspectacteurs sur des sujets survenus récemment. A certain moment, c'est pénible de garder les paramètres de ce style. Nous introduisions un nouveau personnage chaque année qui s'en allait ensuite. Nous avons engagé Rock Hudson pour un an, Alic MacGraw, James Farentino et Diahann Carroll pour en nommer quelques uns? Dans les séries policières, vous écrivez autour d'un crime, du travail du détective et sur la résolution de l'enquête. C'est un rythme rapide - - vous êtes dans le crime puis vous n'y êtes plus.

You left the show at the end of season 8, why didn't you participate to the final season? Was it your decision or the decision of David Paulsen (the new supervising producer) to continue without you?  Do you know why Eileen and Robert Pollock were also out in this ultimate season?
On any television show the renewal depends upon the ratings, the popularity of the show.  By season 8, the Pollocks and I were exhausted. We told the Shapiros and Aaron Spelling that we were tired and respectfully wanted out.  It was our love and devotion to the show which ultimately made us decide to step down. We had given our best shot but had run out of gas.  
We had worked as a team during all those years and were drawing blanks.  We didn't feel that we could keep our enthusiasm and energy level high enough to continue to produce good work anymore. Eileen Pollock died in November, 2012 and Bob Pollock is now 95 years old. We had a good run and were eternally grateful.
Vous êtes parti à la fin de la saison 8, pourquoi n'avez-vous pasp articipé à la saison finale? Est-ce que c'était votre décision ou était-ce celle de David Paulsen (le nouveau producteur superviseur) de continuer sans vous? Est-ce que vous savez pourquoi Eileen et Roboert Pollock étaient aussi absents dans cette ultime saison?
Sur n'importe quelle série les renouvellements dépendent des taux d'audience, de la popularité de la série. Arrivés à la saison 8, les Pollock et moi étions extenués. Nous avons dit aux Shapiro et à Aaron Spelling que nous étions fatigués et que nous voulions nous en aller avec respect. C'est notre amour et notre dévotion pour la série qui nous a finalement décidé à lever le pied. Nous avions donné le meilleur de nous mêmes mais nous n'avions plus d'énergie.

Nous avions travaillé en équipe pendant toutes ces années et nous étions à court d'idées. Nous ne pensions pas que nous pourrions garder notre enthousiasme et notre énergie à un niveau suffisant pour continuer à produire encore du bon travail. Eileen Pollock est décédée en novembre 2012 et Bob Pollock a 95 ans à présent. Nous avions eu un beau parcours et nous étions infiniment reconnaissants.
Why didn't you participate to Dynasty's spin-off, The Colbys? 
Our creative team needed to put all our energy into keeping Dynasty at the top of the ratings.  We could not afford the time to devote to their valuable spinoff.  We worked to make the transition a smooth one but it needed its own team. Bast and Huson built the show beautifully.
Pourquoi n'avez-vous pas participé au spin-off de Dynasty, The Colbys?
Notre équipe de créatifs avait besoin de mettre toute son énergie pour maintenir Dynasty au sommet des taux d'audience. Nous ne pouvions nous permettre de consacrer du temps à ce spin-off précieux. Nous avions travaillé pour que la transition se fasse en douceur mais la série avait besoin de sa propre équipe. Bast et Huson ont brillamment construit la série.

Did the actors often ask to change their lines? And how did you react to their demands? 
Of all the different shows I worked for the Dynasty actors caused the least trouble. Their parts were fairly equally divided.  It was  rare that any of the principal actors demanded anything more than a word here or there. They were never Divas -- they were always professional, hard-working and generous with each other.
Est-ce que les acteurs demandaient souvent à changer leur texte? Et comment réagissiez-vous à leurs demandes?
De toutes les séries sur lesquelles j'ai travaillées, c'est sur Dynasty que les acteurs ont causé le moins de problèmes. Leurs rôles étaient divisés de manière parfaitement équitable. C'était rare qu'un des acteurs principaux me demande autre chose que de changer un mot ou là. Ce n'étaient pas des Divas - - ils étaient toujours professionnels, travailleurs et généreux les uns avec les autres.
Your wife told me she read all your scripts and sometimes made some suggestions. Do you think her feminine point of view had influenced your writing?
Not only did my wife provide me with the basis for my first television script [East Side /West Side, starring George C. Scott] but she would often discuss plots and characters with me.  Many times she would make a suggestion on a script that was brought up in story meetings. Her ideas usually received kudos so I began to trust them more and more. She has been my teammate -- no question about it.  I can't say it's a feminine point of view because she's had some great ideas for the male characters too.  I would say to her, "Who are you, the expert?"  She would respond, "I am the audience!"  She's so right.  She has read every word I've ever written.
Votre femme m'a dit qu'elle avait lu tous vos scripts et qu'elle avait parfois émis des suggestions. Est-ce que vous pensez que son point de vue féminin a influencé votre écriture?
Non seulement ma femme m'a fourni la base de mon premier script pour la télévision [East Side / West Side - inédit en France - avec George C. Scott] mais elle discutait souvent des inrigues et des personnages avec moi. A de nombreuses reprises elle émettait une suggestion sur un script qui était évoqué pendant les réunions de travail. Ses idées recevaient généralement des compliments aussi je commençais à lui faire de plus en plus confiance. Elle a été ma coéquipière - - pas de doute là-dessus. Je ne saurais dire si son point de vue était féminin parce qu'elle avait aussi de grandes idées pour les personnages masculins. Je lui demandais "qui est l'expert"? et elle répondait "je suis le public!" Elle a totalement raison. Elle a lu chaque mot que j'ai jamais écrit.

How did you experience the growing success of the show and then its rapid decline?
The show was a huge success for a number of years.  We had a merchandising unit which sold clothing, jewelry, perfume, collector items and books -- all Dynasty-related items.  The show was in reruns on ABC affiliated channels and was set to go into foreign distribution around the world.  At one point Mr. Spelling took over two smaller jet planes and flew all the actors and writers (along with a few directors) to New York from Los Angeles for a merchandising promotional weekend.  Each couple, including Irene and I had our own suite at the Regency Hotel along with our own limo.  It was amazing, everywhere we went there were fans -- so excited just to get a glimpse of the actors.  We had one morning at Bloomingdale's -- a fashion show of Dynasty fashions. The afternoon was spent at bookstores -- signing copies of a Dynasty book.  We had an upscale black-tie dinner with dancing to a live band.  He spared no expense to promote the show and the merchandise. Aaron Spelling was a most charitable and highly respected gentleman. During my eight years on the show he took the creative team out to all the awards ceremonies. The Shriners honored him with a formal dinner dance to which he invited all the leading cast members and creators of all his shows.  He sent invitations out to us constantly. He kept us all engaged socially and rewarded us nonstop.  He once asked me to rewrite a film he was producing.  He explained that I could not receive a writing credit because the script had been rewritten too many times already.  He would give me a gift instead. I told him I would happily do the rewrite for free.  It involved a few days work and after I handed it in I received an envelope from his office. Inside were two first class airline tickets for Irene and me plus a pre-paid gift of a hotel suite stay for one week at the Kahala Hotel in Hawaii plus a check for $1,000 spending money.  He was incredible generous.  On Charlie's Angels, one of the actresses starred in a television movie and asked for a gift instead of money. He gave her a small Mercedes convertible 280SL.
Dynasty did not have a rapid decline, it was a slow one.  As the show became more expensive to make we began cutting down on expenses -- exterior filming always costs much more because you are transporting heavy machinery and people on location.  There are variables shooting outdoors -- wind, clouds, changes in weather.  You must feed the cast and crew.  Sometimes there is an accident or something unforeseen comes up.  We began cutting storylines which weren't working well.  Sometimes an actor would get sick -- we had some younger female cast members who were borderline anorexic or became involved personally in unhealthy predicaments.  We would need to rewrite of cancel shooting certain scenes. We also cut projected new characters in order to cut the budget.  It is not as difficult to create a hit as it is to maintain its popularity.  We always tried to keep Dynasty exciting -- we didn't set out to make a failure, believe me.  Our daughter was at Pepperdine College at the time and she was shocked that on Wednesday evenings, students dressed like their favorite Dynasty characters. She couldn't believe the popularity of the show among college kids.
Comment avez-vous vécu le succès grandissant de la série et son déclin rapide?
La série a été un succès énorme pendant plusieurs années. Nous avions une équipe en charge du merchandising avec des vêtements, des bijoux, du parfums, des objets collector et des livres - - tous des objets en rapport avec Dynasty. La série était rediffusée sur les chaines affiliées à ABC et était prête à être exportée partout dans le monde. A un moment donné, M. Spelling avait affreté deux petits jets et avait amené les acteurs et les scénaristes (ainsi que quelques réalisateurs) de Los Angeles à New York pour un week-end promotionnel du merchandising. Chaque couple, y compris Irene et moi, avait sa propre suite à l'hôtel Regency avec notre propre limousine. C'était incroyable, partout où nous allions il y avait des fans - - très excités de pouvoir juste apercevoir les acteurs. Nous avions eu un diner mondain en tenue de soirée où l'on pouvait danser accompagné par la musique d'un orchestre. Il ne lésinait sur aucune dépense pour promouvoir la série et le merchandising. Aarson Spelling était un gentilhomme très charitable et extrêmement respecté. Durant les huit années sur la série il avait amené l'équipe de créatifs à toutes les cérémonies de récompenses. Les Shriners [note: équivalents des francs-maçons aux Etats-Unis]  l'ont honoré dans un dîner mondain et dansant auquel il avait invité les comédiens principaux et les créateurs de toutes ses séries. Ils nous envoyait des invitations constamment. Il nous incluait dans tout et nous récompensait sans arrêt. Il m'a demandé une fois de réécrire un film qu'il produisait. Il m'a expliqué ne pas pouvoir me citer au générique parce que le script avait déjà été réécrit trop de fois. Il voulait me donner un cadeau à la place. Je lui ai répondu que j'étais heureux de le faire pour rien. Cela impliquait plusieurs jours de travaul et après ça j'ai reçu une enveloppe de son bureau. A l'intérieur il y avait des billets de première classe pour Irene et moi plus une réservation d'une semaine dans une suite de l'hôtel Kahala à Hawaï plus un chèque de 1.0000 $ d'argent de poche. Il était incroyablement généreux. Sur Drôles de Dames, une des actrices était apparue dans un téléfilm et lui avait demandé un cadeau plutôt que de l'argent. Il lui a donné une petite Mercedes convertible 280SL.

Dynasty n'a pas connu un déclin rapide, ça a été lent. Comme la série devenait de plus en plus chère nous avons du diminuer les dépenses - - les tournages en extérieur ont toujours coûté beaucoup plus cher parce que vous amenez de lourdes machines et des gens sur divers lieux. Il y a des éléments qui peuvent varier en extérieur - - du vent, des nuages, des changements de temps. Vous devez nourrir les comédiens et les techniciens. Parfois il y a un accident ou quelque chose d'imprévu qui survient. Nous avons commencé à supprimer des histoires qui ne marchaient pas bien. Parfois un acteur tombait malade -- nous avions quelques jeunes actrices qui étaient à la limite de l'anorexie ou qui étaient impliquées personnellement dans des situations malsaines. Nous pouvions avoir besoin de réécrire ou d'annuler le tournage de certaines scènes. Nous avons aussi supprimé de nouveaux personnages afin de réduire le budget. Ce n'est pas aussi difficile de créer un succès que de maintenir sa popularité. Nous avons toujours essayé de faire que Dynasty reste excitant - - nous n'avions pas établi d'en faire un échec, croyez-moi. Notre fille était à l'université Pepperdine à l'époque et elle était choquée que les mercredi soirs [note: la série était diffusée le mercredi soir aux Etats-Unis] les étudiants se déguisaient comme leurs personnages favoris de Dynasty. Elle ne pouvait croire la popularité de la série parmi les jeunes de l'université.
The quality of Dynasty decreased a lot along the years, especially in seasons 7 an 8. How can it be explained according to you? Was it due to a lack of involvment of the producers?
I discussed a number of the problems involved in the previous answer.  The ABC network people adored the show. Doug Cramer took particular care in watching the dailies each day.  If there were a single candle on a slight tilt he would point it out and we would see that it was corrected and straightened.  He was a meticulous critic and insisted that every napkin on a table be up to a certain standard. The cars we rented for filming were top of the line. Our budget increased each year so we had to find ways to keep the glamor and glitter but cut expenses at the same time.
The quality of the show did seem to go downhill around the 7th year. I attribute that to the fact that we were running out of ideas and energy. The low point, I believe, was the introduction of a space ship -- that was surreal, but that's what the executives wanted at the time.  Our job was always to please the people paying the bills, then the audience.
La qualité de Dynasty a beaucoup baissé tout au long des années, en particulier pendant les saisons 7 et 8. Comment cela peut-il être expliqué selon vous? Etait-ce dû à un manque d'investissement de la part des producteurs?
J'ai parlé d'un certain nombre de problèmes dans la réponse précédente. Les gens de la chaine ABC adoraient la série. Doug Cramer prenait un soin particulier à regarder chaque jour les rushs. S'il y avait ne serait-ce qu'une bougie qui était légérement inclinée il la pointaint du doigt de manière à ce que nous puissions la voir, l'arranger et la maintenir droite. C'était un critique méticuleux et il insistait pour que chaque serviette sur une table soit d'un certain standing. Les voitures louées pour le tournage étaient le top du top. Notre budget augmentait chaque année aussi nous devions trouver des manières de garder le glamour et les paillettes tout en réduisant les dépenses en même temps.

La qualité de la série semble s'être dégardée autour de la septième année. J'attribue cela au fait que nous manquions d'idées et d'énergie. Le pire moment a été l'introduction d'une soucoupe volante - - c'était surréaliste mais c'était ce que les membres exécutifs voulaient à l'époque. Notre travail était de faire plaisir aux personnes qui payaient les factures, avant de faire plaisir au public.
When Dynasty lost its first place in the ratings, it became more and more a habit to quickly terminate some storylines in order to introduce new ones. Who decided of these changes? Were they orders from ABC executives?
As I remarked earlier, ABC executives were thrilled with the show.  The only qualms they ever expressed had to do with Steven being gay.  They did not want us to get too involved in gay storylines because they felt the audience might become offended.  In the 1980s living well was the best revenge. They wanted the dollars spent on the show to be visible on screen. They wanted us to expose the fact that rich people have bigger problems than most of us.  They wanted beautiful people involved in romance and high finance but they did not want us to delve into the gay lifestyle for fear that the audience might stop watching. That was the only area they insisted we stay away from -- we could intimate Steven's relationships but not explore them on screen.  We obliged.
Lorsque Dynasty a perdu sa première place dans les taux d'audience, il est devenu de plus habituel de stopper rapidement certaines histoires afin d'en introduire de nouvelles. Qui décidaient de ces changements? Etaient-ce des ordres des membres exécutifs de ABC?
Comme je l'ai fait remarquer auparavant, les membres exécutifs d'ABC adoraient la série. Les seules réticences qu'ils avaient concernaient le fait que Steven soit homosexuel. Ils ne voulaient pas que l'on soit trop impliqué dans des histoires homosexuelles parce qu'ils pensaient que les téléspectateurs auraient pu se sentir offensés. Dans les années 80, vivre confortablement était la plus belle des revanches. Ils voulaient que les dollars dépensés se voient à l'écran. Ils voulaient exposer le fait que les riches avaient des problèmes plus importants que nous. Ils voulaient des gens très beaux engagés dans des histoires d'amour et de haute finance mais ils ne voulaient pas que nous approfondissions le mode de vie homosexuel par peur que le public n'arrête de regarder la série. C'est le seul domaine dont nous devions restons éloignés selon leurs insistances - - nous pouvions engager Steven dans des relations homosexuelles mais pas les explorer à l'écran.

Do you have an anecdote you'd like to share?
There are so many marvelous anecdotes. Unfortunately, my memory is not as good as my wife's. During filming one year I needed a hernia operation and tried to plan it so that I wouldn't miss too much time away from the show.  When I awoke from surgery I came back to a hospital room filled with flowers and two dolls -- images of Laurel and Hardy with a note saying, "A fine mess you've gotten us into."  John Forsythe wrote a note to "My Italian Stallion, Please Get Better, We Need You."  Linda Evans sent Irene a huge basket of flowers with a note saying, "Why should Ed get all the flowers?" They were all such marvelous people.  One year Joan popped into my office before filming began in July.  I was working on scripts because it took only six days of shooting and I had to stay about five scripts ahead of the game. In any case, she came in and asked, "Ed, dear, am I to remain celibate this season?" I assured her that she was going to break many hearts and she left contented. I hope I've been able to provide some insight into what went on behind the scenes. Dynasty was a monumental experience, a life-altering one. The day after Claudia and Krystle fought over a gun, Irene had women trailing her from the supermarket begging her to tell which one got shot.  Another time after Krystle gave birth the phone rang off the hook in the production offices -- people wanting to know where we bought the baby's bassinet.  I've never witnessed that sort of audience involvement -- ever.
Avez-vous une anecdote à nous raconter?
Il y a tellement d'anecdotes merveilleuses. Malheureusement, ma mémoire n'est pas aussi bonne que celle de ma femme. Pendant le tournage d'une saison j'ai dû être opéré d'une hernie et j'ai essayé de planifier cela de manière à ne pas rester trop longtemps éloigné de la série. Quand je me suis reveillé de mon opérations, j'étais dans une chambre d'hôpital remplie de fleurs avec deux poupées - - représentant Laurel et Hardy wavec une notre disant "tu nous a mis dans un sacré pétrin". John Forsythe avait écrit une notre disant "à mon étalon italien, s'il te plait remets-toi, nous avons besoin de toi". Linda Evans avait envoyé à Irene un grand panier de fleurs avec une note disant "Pourquoi est-ce que Ed devrait avoir toutes les fleurs?" C'étaient vraiment des gens merveilleux. Une année, Joan a débarqué dans mon bureau avant que le début du tournage qui commençait en juillet. J'étais en train de travailler sur ces scripts parce qu'ils sont tournés en six jours et je devais fournir cinqs cripts d'avance. Quoi qu'il en soit, elle est entrée et m'a demandé "Ed, mon chéri, est-ce que je vais rester célibataire cette saison?" Je lui assurait qu'elle allait briser beaucoup de coeurs et elle repartait satisfaire. J'espère avoir été capable de fournir un bon aperçu de ce qui s'est passé en coulisses. Dynasty était un expérience monumentale, du genre qui transforme votre vie. Le jour après la diffusion de l'épisode où Claudia et Krystle se sont battues avec un pistolet, des femmes se sont ruées sur Irene au supermarché en l'implorant de lui dire laquelle des deux avait été touchée. Une autre fois, après que Krystle a eu son bébé, le téléphone n'arrêtait pas de sonner dans les bureaux de la production - - les gens voulaient savoir où nous avions acheté le bassinet du bébé. Je n'ai jamais été témoin d'une telle implication du public - - jamais.

Interview réalisée en septembre 2013.

 

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site