aussi ful

Saison 5
(Chaque photo est extraite de l’épisode qu’elle illustre ici)

      Cette saison marque un tournant décisif de la série: les personnages réalistes ayant tous fait leurs adieux dans la précédente saison, place maintenant à l'idéalisme le plus absolu. Fallon est morte (du moins le pense-t-on à ce moment-là) mais voilà Amanda. Krystle ne pouvait plus avoir d'enfants? C'était sans compter sur la force des miracles. Enfin, Blake n'a plus rien du tyran des débuts: il n'a aucun mal à accepter l'homosexualité de son fils ni la couleur noire de sa soeur illégitime, lui qui était si intolérant quatre ans auparavant. Exit le réalisme géopolitique (qui se soucie de savoir que la Moldavie n'est plus une royauté depuis longtemps?), le monde où évoluent les personnages semble avoir été créé par et pour eux. Les pauvres n'y auront d'ailleurs plus leurs place, à moins que l'on ne leur découvre des ascendants fortunés dans leur généalogie.
     Le feuilleton ne traite plus à présent d'une famille vivant le rêve américain mais d'une famille qui fait rêver le peuple américain. Nous sommes dans un fantasme à l'état pur. Tout ce qui peut participer à la démesure de cet univers est employé, les scénaristes ne se privant d'ailleurs pas de laisser aller leur imagination, au mépris parfois de l'intrigue.
     Avec ces épisodes, les producteurs vont aussi réaliser leur fantasme à eux: battre l'audience de Dallas et se hisser à la première place des séries les plus regardées. La présence de nouvelles stars (le légendaire Rock Hudson et la populaire Ali McGraw) n'y est d'ailleurs pas pour rien. Mais c'est bien connu, une fois arrivé au sommet, il ne reste plus qu'à redescendre, et c'est ce que va faire Dynastie, d'une manière aussi fulgurante qu'inattendue. 

 

89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103

104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117

       
       
        
       
         
       
 

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site